Le Musée Historique de Strasbourg est le point de départ parfait pour découvrir Strasbourg à travers son histoire. De la ville libre à la ville révolutionnaire puis capitale européenne, on remonte le temps au fil d’une belle collection qui laisse une grande place à l’interaction. On le découvre ensemble ?

Un musée dans les anciennes Grandes Boucheries de Strasbourg

Idéalement placé au bord de l’Ill, à côté de l’Ancienne Douane et du pont du Corbeau, le Musée Historique voit passer de nombreux Strasbourgeois et touristes tous les jours. Mais combien ont franchi ses portes ? C’était mon cas jusque là et je regrette aujourd’hui de ne pas y être allé avant tant sa visite est géniale pour comprendre et découvrir la ville, même quand on est Strasbourgeois.

Le bâtiment accueillait initialement les Grandes Boucheries de la ville de 1587 jusqu’en 1899 où il fut transformé en Musée des Arts Décoratifs, inauguré par l’Empereur Guillaume II en personne. En 1919, il est transformé en Musée Historique. Voilà pour la rapide histoire de ce bâtiment assez incontournable sur la Grande Île.

L’histoire de Strasbourg en trois chapitres

La visite est chronologique et suit l’histoire de Strasbourg à travers 3 grandes étapes : la ville libre du Saint-Empire romain germanique (1262-1681) puis la ville révolutionnaire (1681-1800) et enfin la capitale européenne (19e et 20e siècle). Je vous recommande vivement de faire la visite avec l’audio-guide qui est remis gratuitement à l’entrée et vous accompagnera avec des commentaires très instructifs. Les collections sont bien mises en valeur et très bien expliquées. Une grande place est laissée à l’interaction avec des objets que l’on peut toucher, manipuler ou essayer. Le Musée me fait un peu penser au Musée de Londres.

Connaissez-vous l’Homme de Fer ? Celui qui a donné son nom à la célèbre place de Strasbourg trône aujourd’hui au Musée Historique, remplacé par une réplique au-dessus de la pharmacie. Face à l’original, vous pouvez essayer vous aussi des casques de soldats. Feriez-vous un bon Homme (ou Femme) de Fer ? Autour de vous, des armes, des pièces de la monnaie de Strasbourg et autres vestiges de l’époque médiévale. Vous découvrirez ainsi l’ancien Hôtel de ville, la Pflaz, à travers une maquette plus vraie que nature. Situé au bord de l’actuelle Place Gutenberg, le bâtiment a quant à lui a disparu à la Révolution.

Vous trouverez plus loin une marmite. Tout du moins ce qui en reste. Il s’agit de celle que les Zurichois ont ramené par bateau en 1576 en moins d’une journée. Avec sa bouillie encore fumante à l’arrivée, ils ont ainsi montré que les alliés Strasbourgeois pouvaient compter sur leur aide en cas de besoin. C’est d’ailleurs aussi à cette occasion que le plus vieux vin blanc conservé en barrique, aujourd’hui conservé aux Caves historiques des Hospices de Strasbourg, fut goûté.

De la belle Strasbourgeoise au Plan Relief de Ladevèze

En continuant votre visite, vous découvrirez le costume de la “Belle Strasbourgeoise” qui rappelle une œuvre de Nicolas de Largillière exposée au Musée des Beaux-Arts à quelques mètres de là. L’exposition présente l’habillement de l’époque et les différences entre les classes sociales. Une jolie maison de poupée impressionnante de réalisme nous permet de voir à quoi ressemblait un habitat traditionnel de l’époque. Puis on plonge dans l’histoire des religions, dans cette ville multiconfessionnelle si atypique dans le Royaume de France.

A l’étage, le Plan Relief de Ladevèze est impressionnant. Cette reconstitution de Strasbourg sur 72m² a été créée en 1727 pour imaginer la défense de la ville et ses environs. Amusez-vous à chercher les endroits que vous connaissez. J’ai été frappé par le Neudorf… qui n’existait pas à l’époque. Seules quelques maisons étaient installées dans ces champs inondables. On voit aussi tous les canaux du centre-ville qui ont aujourd’hui disparu, comblés comme dans la rue de Zurich. Et regardez du côté du Rhin. La configuration a bien changé maintenant.

La naissance de la Marseillaise et la Révolution

L’une des pièces remarquables du Musée Historique, c’est le tableau de la Marseillaise peint par Isidore Pils. On y voit Rouget de L’Isle interpréter sa composition écrite la veille devant le Baron de Dietrich, maire de Strasbourg. Une manière de rappeler que l’hymne national a été écrit et chanté la première fois à Strasbourg.

Le tableau est entouré des grandes figures strasbourgeoises de la Révolution et de l’Empire comme Kellermann et Kléber. On retrouve d’ailleurs un tableau représentant son assassinat pendant la campagne d’Égypte et son nécessaire de voyage. De l’époque impériale, on découvre aussi les petits soldats de la Garde Impériale et de la Confédération du Rhin du Premier Empire. Ces 60 000 figurines de papier impressionnent par leurs détails.

Enfin, on pénètre dans l’époque allemande après la guerre de 1870. De nombreux obus sont tombés sur Strasbourg et certains sont encore visibles dans quelques façades. Au Musée Historique, vous pourrez en toucher un authentique.

Strasbourg, Capitale de l’Europe

On termine la visite avec les conflits et la paix européenne. Une Torpedo construite par Mathis rappelle que Strasbourg a été un lieu important de production automobile au début du 20ème siècle. Puis vient la Seconde Guerre Mondiale et l’authentique drapeau tricolore hissé sur la flèche de la cathédrale à l’arrivée de la 2e Division Blindée du Général Leclerc en 1944. Confectionné à la hâte par une bouchère, le drapeau est fait à partir de sa jupe bleue, d’un vieux drap blanc et d’un morceau du drapeau nazi pour le rouge.

Vient enfin le temps de la paix et le choix de Strasbourg comme ville pour accueillir certaines institutions européennes, comme le Parlement européen. On découvre alors un projet d’aménagement de part et d’autre du Rhin.

J’ai aimé

  • Les collections sont riches et très bien détaillées, idéal pour découvrir Strasbourg. Il y a quelques pièces particulièrement remarquables ou amusantes comme l’Homme de Fer ou la marmite des Zurichois
  • Le musée est interactif et ludique, parfait pour les enfants
  • Idéalement situé en plein centre de Strasbourg, à quelques pas de la cathédrale
  • Inclus dans le Pass Alsace

J’ai moins aimé

  • Rien

Mes photos du Musée historique de Strasbourg

Infos pratiques

Horaires et tarifs

Vous trouverez ici les horaires et tarifs du Musée historique de la ville de Strasbourg.

Accès

En voiture

L’adresse est la suivante : 2 rue du vieux Marché aux Poissons, 67000 Strasbourg. Vous pouvez vous garer aux parkings Austerlitz ou Gutenberg. Il faut compter :

  • 36 kms depuis Haguenau (environ 35 min)
  • 53 kms depuis Colmar (environ 50 min)
  • 115 kms depuis Mulhouse (environ 1h15)
En transports en commun

En Tram avec les lignes A et D – arrêt “Porte de l’Hôpital”

Une petite faim?

Si vous avez faim, n’hésitez pas à consulter nos adresses de restaurants préférés à Strasbourg.