Visiter la Neustadt, le quartier impérial allemand à Strasbourg

Mise Ă  jour le 14/06/2024
neustadt-palais-rhin

Vous avez fait le tour de la Grande Île et de la Petite France au sud-ouest de Strasbourg? Alors direction le nord-est de la ville: je vous emmène découvrir le quartier de la Neustadt, aussi appelé quartier allemand. Moins plébiscité que la vieille ville, avec ses imposants monuments et ses larges avenues, il représente pourtant un épisode important de l’histoire de la ville au 19e siècle.

CĂ©line
CĂ©line
Céline, Alsacienne pure souche, gourmande et passionnée de pâtisserie. Elle tient le blog L’Heure du Cream sur lequel elle distille ses recettes et ses idées de sorties outre-Rhin sur Knack&Rucksack, son site de tourisme de proximité pour vadrouiller tout près d'ici et un peu plus loin.

La Neustadt c’est quoi ?

La Neustadt, de l’allemand «ville nouvelle», fait référence à l’extension urbaine de Strasbourg après le rattachement de l’Alsace-Moselle à l’empire allemand en 1871. Strasbourg est choisie comme capitale du nouveau Reichsland et elle devra être à la hauteur de ses nouvelles fonctions.

La Neustadt de Strasbourg, c’est la vitrine de la puissance de l’Empereur Guillaume Ier. La politique de construction va transformer Strasbourg jusque-là limitée à son centre historique et son faux rempart, l’Ill. C’est l’architecte Jean Conrath qui remporte le concours pour la réalisation de l’extension urbaine. Logements ou sièges de la nouvelle administration, des immeubles prestigieux vont sortir de terre et la population strasbourgeoise va doubler grâce à cette nouvelle ville.

SituĂ© au nord de la Grande ĂŽle, le quartier impĂ©rial allemand a rejoint le patrimoine mondial de l’Unesco en 2017. Avec ses Ă©difices de styles Art Nouveau, nĂ©ogothique, nĂ©o renaissance et ses lieux emblĂ©matiques, la Neustadt dresse un vĂ©ritable inventaire de l’époque 1871 – 1918 et de l’hĂ©ritage germanique de la ville.

EBOOK-strasbourg-FR

DĂ©couvrir le quartier de la Neustadt Ă  Strasbourg – Ma carte

Pour apprécier la Neustadt, il faut prendre le temps d’observer, de lever le nez. Sur les portes, les porches, les frontons, les façades, les jolis détails sont partout. Moulures, reliefs, volutes, vitraux ornementaux. Bustes ou bestiaire royal, colonnes surmontées de chapiteaux, statues plantées au sommet des bâtiments wilhelmiens.

Avec tous ces immeubles cossus, on se croirait presque sur les boulevards parisiens et l’influence haussmannienne est tangible. Hormis la Place de la République, c’est avant tout un quartier résidentiel. Nettement moins bondé que le centre historique, flâner dans la Neustadt permet aussi de souffler un peu. A noter, certains bâtiments administratifs ne se visitent pas mais ouvrent leurs portes au public lors des Journées Européennes du Patrimoine.

Je vous ai concocté plusieurs itinéraires pour la découvrir :

  • un parcours patrimoine avec les bâtiments importants
  • les pĂ©pites architecturales Ă  ne pas manquer avec un circuit autour de l’Art Nouveau
  • et enfin, une petite balade gourmande.

Les bâtiments emblématiques de la Neustadt

La Place de la RĂ©publique

Pour découvrir la Neustadt, le plus simple est de démarrer par la Place de la République (Kaiserplatz) et son jardin central qui concentre des édifices officiels importants. Que ce soit au printemps lors de la floraison des magnolias ou lorsque les gingko bilobas revêtent leur parure automnale, la lumière y est toujours incroyable.

neustadt-palais-rhin

En faisant le tour de la Place, on peut respectivement voir l’imposant Palais du Rhin, ex-Palais Impérial (aujourd’hui siège de la DRAC), les anciens Ministères, deux bâtiments similaires aujourd’hui occupés par la Préfecture et la Direction Régionale des Finances Publiques, la Bibliothèque Nationale Universitaire (BNU) et enfin l’ancien Palais du Landtag (l’Assemblée législative), auquel on a rajouté une extension à l’arrière pour abriter le Théâtre National de Strasbourg (TNS).

Je vous conseille de faire un saut à l’intérieur de la Bibliothèque Nationale et Universitaire (BNU) pour admirer le monumental escalier et la verrière. Même si l’accès aux étages est réservé aux étudiants, il vaut le coup d’œil !

L’axe impérial

L’axe impĂ©rial correspond Ă  l’Avenue de la LibertĂ© (et ex- Kaiserstrasse) qui relie le Palais du Rhin sur la Place de la RĂ©publique au quartier universitaire et au Palais Universitaire situĂ© Ă  l’extrĂŞme opposĂ©. En se baladant sur l’Avenue, on tombe sur d’autres bâtiments importants : la Villa Greiner qui abrite aujourd’hui le MusĂ©e Tomi Ungerer, l’HĂ´tel des Postes rĂ©habilitĂ© en brasserie chic et complexe immobilier haut de gamme. Un peu plus loin le Germania, plus connu aujourd’hui sous le nom Gallia, citĂ© et restaurant universitaires. Et du Pont Royal vous apercevrez les deux flèches de l’Eglise St Paul. Ne manquez pas enfin de jeter un oeil au superbe (et Ă©tonnant) LycĂ©e des Pontonniers Ă  proximitĂ©!

eglise-st-paul

Le quartier universitaire

Le Palais Universitaire, situé à l’autre bout de l’axe impérial, est un véritable coup de cœur. Ce bâtiment est vraiment somptueux. Entourée par des galeries sur deux niveaux, la cour couverte est baignée par la lumière qui pénètre à travers l’immense verrière. Les colonnes de style corinthien, les rideaux et les murs pourpres, les mosaïques au sol, il règne une atmosphère studieuse, respectueuse mais chaleureuse.

Quel cadre théâtral (et quelle chance pour les étudiants strasbourgeois), on aurait presque envie de retourner sur les bancs de l’école. C’est avant tout un bâtiment d’étude (ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 11h45 et de 13h00 à 16h30 pendant les périodes universitaires) mais il est possible de s’y faufiler et de faire le tour de la galerie (en empruntant le magnifique escalier de marbre).

La petite originalité du lieu ? Au sous-sol se cache le musée Adolf Michaelis qui conserve une collection de moulages de statues antiques. La visite est gratuite et le musée ouvert les lundis, mercredis et vendredis de 14h à 18h. Et n’oubliez pas de saluer Goethe au passage qui veille au grain à l’extérieur !

Les Bains Municipaux de Strasbourg

Autre coup de cĹ“ur, les Bains Municipaux de Strasbourg. Cabines en bois d’époque, vitraux et cĂ©ramiques bleues, marbre, cette ancienne piscine municipale (classĂ©e monument historique) construite en 1908 est magnifique, un petit bijou au cĹ“ur de la Neustadt. FraĂ®chement rĂ©novĂ©e, c’est aujourd’hui un lieu dĂ©diĂ© Ă  la santĂ©, au sport et au bien-ĂŞtre. Les bassins historiques – que l’on peut admirer des cabines Ă  l’étage – et les bains romains ont Ă©tĂ© complĂ©tĂ©s par un sauna, jacuzzi et un espace balnĂ©o avec bassin extĂ©rieur et un espace fitness.

Cela relève du bon sens mais on ne peut pas prendre un bain d’Art Nouveau comme on visite un musée. Il faudra venir expressément pour profiter de l’espace aquatique. Mais tant qu’à patauger, pataugeons classe, un excellent prétexte à la détente.

Jardin Botanique de l’Université de Strasbourg

J’ai une grande passion pour les jardins botaniques et les serres tropicales en particulier. La chaleur, la vĂ©gĂ©tation, je pourrais trainer des heures dans ces petites jungles urbaines. Le Jardin Botanique est situĂ© derrière le complexe universitaire. CrĂ©Ă© en 1619, le jardin botanique regroupe près de 6000 espèces vĂ©gĂ©tales – dont 450 espèces exotiques se trouvent dans la serre – rĂ©parties sur 3,5 hectares. Il est particulièrement agrĂ©able en Ă©tĂ© quand la vĂ©gĂ©tation est luxuriante. Une petite une bulle de quiĂ©tude et de fraĂ®cheur parfaite pour flâner, faire une pause, ou bouquiner au bord du bassin central… L’un de mes parcs favoris Ă  Strasbourg!

jardin-botanique

Petit circuit Art Nouveau

Vers la fin du 19 ème apparait un nouveau courant artistique qui s’impose dans les beaux-arts et l’architecture en particulier, c’est l’Art Nouveau (Jugendstil en allemand).

Ă€ quoi reconnait-on ce courant ?

On peut l’observer à travers les matériaux utilisés, le béton armé, le fer forgé, les vitraux, les céramiques qui décorent les façades des bâtiments. Mais aussi les courbes, les arabesques et les motifs végétaux qui s’infiltrent dans le bâti.

Quels sont les plus beaux immeubles d’habitation de style Art Nouveau à Strasbourg ?

Strasbourg compte quelques beaux spécimens du genre, rue Sellenick par exemple ou sur l’Allée de la Robertsau, une artère prestigieuse de la Neustadt. Insolites, atypiques mais toujours très esthétiques, en voici quelques-uns qui pour moi sortent vraiment du lot:

  • En avançant rue du GĂ©nĂ©ral Rapp, soudain au numĂ©ro 10 apparaĂ®t une façade bigarrĂ©e qui reprĂ©sente des papyrus, des lotus, des oiseaux, des pharaons. Avec sa porte encadrĂ©e par deux colonnes qui s’élèvent jusqu’au sommet la Maison Égyptienne est Ă©tonnante. Cet immeuble rĂ©alisĂ© en 1905 est l’œuvre du peintre Adolf Zilly et de l’architecte Franz Scheyder.
  • Des carrelages colorĂ©s qui reprĂ©sentent des fleurs de lys, des rosiers grimpants incrustĂ©s, des feuilles de ginkgo, avec l’immeuble Ă©gyptien celui situĂ© au 56 allĂ©e de la Roberstau est sĂ»rement l’un des plus jolis et des plus ornĂ©s.
  • Cette maison originale Ă  de faux airs de Casa barcelonaise. Au 20 rue Sleidan, la Villa Brion est reconnaissable Ă  sa façade claire, son portail papillon et ses garde-fous mĂ©talliques bleus.
  • Enfin, mĂŞme si elle ne situe pas au cĹ“ur de la Neustadt mais dans le quartier de la Krutenau, ne manquez pas la magnifique façade Art Nouveau de la Hear (Haute Ecole des Arts du Rhin) faite de briques et de cĂ©ramiques.
immeuble-egyptien

Neustadt gourmande

Après avoir arpenté les rues et les belles avenues de la Neustadt, rien de mieux qu’une petite pause culinaire. Le quartier compte quelques belles adresses:

  • Elle est petite mais possède un coin salon de thĂ© et la Pâtisserie GC a l’avantage d’être excentrĂ©e donc moins frĂ©quentĂ©e. Les pâtisseries sont très Ă©lĂ©gantes et forcĂ©ment dĂ©licieuses, testĂ©es et approuvĂ©es par le bec sucrĂ© que je suis.
  • Avant le dessert, vous pouvez dĂ©marrer par le Niko Niko, un très bon restaurant japonais situĂ© juste en face sur l’Avenue des Vosges.
  • Dans un pĂ©rimètre proche, Les Innocents. Il faut se lever tĂ´t pour avoir une table, l’établissement affiche souvent complet. Le restaurant sert une cuisine bistrot très crĂ©ative alors si vous obtenez le prĂ©cieux sĂ©same, allez-y les yeux fermĂ©s.
  • Une jolie carte de saison, de l’entrĂ©e au dessert, tout est dĂ©licieux et bien travaillĂ© au Cafoutche. Le bar-restaurant est situĂ© dans le bâtiment du TNS. L’étĂ©, on peut profiter de sa pause dĂ©jeuner ou prendre l’apĂ©ro sur la grande terrasse. Allez-y après la visite du MusĂ©e Tomi Ungerer.
  • Du cĂ´tĂ© de l’universitĂ©, vous trouvez quelques options vegan chez Arundo et Velicious mais Ă©galement un restaurant Ă©toilĂ©, Les Funambules.
  • Et Ă  hauteur des Bains Municipaux, rendez-vous Chez mon Ex, un restaurant pour amateurs de viandes, burgers ou planchettes.
patisserie-gc-strasbourg