MusĂ©e Vodou de Strasbourg – Visite nocturne Ă  la lampe torche

strasbourg-musee-vodou

Cette annĂ©e, pour Halloween, plutĂŽt que ressortir les fausses toiles d‘araignĂ©es ou creuser des citrouilles, nous avons eu envie d’une sortie originale
 Une visite du musĂ©e Vodou, le soir, plongĂ©s dans la pĂ©nombre, avec une lampe torche comme seul Ă©clairage. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce musĂ©e, installĂ© dans un ancien chĂąteau d’eau datant de 1878, il est l’oeuvre d’un collectionneur privĂ©. Celui-ci a rassemblĂ© plus de mille objets liĂ©s au vodou, au cours de ses voyages en Afrique, berceau de ce culte, et aux Antilles.

Avatar
LĂ©a
Journaliste dans la vraie vie, blogueuse pour le plaisir, Léa a toujours aimé débusquer des adresses gourmandes méconnues, des activités insolites, des randos hors des sentiers battus, des lieux avec une histoire et une ùme... Cela tombe bien, l'Alsace en regorge !

Une visite guidĂ©e d’une heure du MusĂ©e Vodou

La visite d’une heure se fait en groupe d’une quinzaine de personnes et accompagnĂ©s d’une guide, qui dĂ©bute par faire toute la lumiĂšre sur le vodou, victime de nombreux prĂ©jugĂ©s. Ensuite, Ă  vos lampes torches ! Au premier Ă©tage, plongĂ©s dans le noir, nous dĂ©couvrons de nombreux fĂ©tiches, des objets utilisĂ©s pour les rituels et quelques dieux et dĂ©esses vodou.

Etre plongĂ© dans le noir pour dĂ©couvrir les mythes liĂ©s au vodou -souvent assez… sombres !- donne clairement une ambiance trĂšs particuliĂšre Ă  cette visite. Le deuxiĂšme Ă©tage recĂšle de nombreux objets originaux comme les zangbeto, masques utilisĂ©s par des sociĂ©tĂ©s secrĂštes au BĂ©nin, ou des Asen, sortes d’autels en fer forgĂ© rĂ©alisĂ©s en mĂ©moire des dĂ©funts.

Le musée Vodou, des fétiches aux costumes

Au dernier Ă©tage, d’étranges silhouettes Ă©mergent Ă  la lumiĂšre de nos lampes
 Il s’agit de l’espace consacrĂ© aux vĂȘtements liĂ©s au vodou. Ils surprennent par leur cĂŽtĂ© “kitsch”, leurs milles et uns dĂ©tails et accessoires, loin des idĂ©es qu’on peut se faire du costume d’une prĂȘtresse par exemple. AprĂšs la visite, vous pouvez revisitez tranquillement les expositions du rez-de-chaussĂ©e, qui reste Ă©clairĂ©. Bref, j’ai beaucoup aimĂ© cette visite, autant par son ambiance particuliĂšre que pour en apprendre plus sur ce culte, que je connaissais pas du tout.

J’aurais voulu revoir les collections des autres Ă©tages mais vu l’heure (23h quand nous avons terminĂ©), je comprends que ce ne soit pas possible. Le musĂ©e organise ce genre de visites nocturnes une fois par mois alors pensez Ă  rĂ©server Ă  l’avance !

  • L’atmosphĂšre particuliĂšre
  • ConnaĂźtre les bases du culte vodou loin de prĂ©jugĂ©s
  • Me laisser surprendre par les collections
  • RĂ©servation indispensable !
  • Le prix : 14 euros pour la visite, c’est un budget