Jura alsacien – 4 idĂ©es de randonnĂ©es

par | Mis Ă  jour le 15/02/2024 | Avec les enfants, Marche | 0 commentaires

HĂ© oui, mĂȘme les Alsaciens n’y croient pas en gĂ©nĂ©ral quand on leur en parle, mais le massif du Jura passe bien en Alsace! Il se trouve Ă  l’extrĂ©mitĂ©-sud, Ă  la frontiĂšre avec la Suisse, et atteint son point culminant Ă  831 mĂštres d’altitude, au Raemelspitz, sur la chaĂźne du Raemelsberg. C’est un petit morceau du massif (175 km2), certes, mais c’est dĂ©jĂ  assez pour en profiter et ĂȘtre dĂ©paysĂ©. J’adore les Vosges, mais il est aussi sympa de changer d’ambiance. Ici, le grĂšs laisse place au calcaire, c’est assez dĂ©paysant! De plus, le Jura alsacien et abrite une grande biodiversitĂ©: de nombreuses espĂšces d’orchidĂ©es et d’oiseaux, mais aussi des lynx et chats forestiers y vivent.

Randonnée au Raemelsberg dans le Jura alsacien

vue-jura-chaine-raemel
Si vous cherchez une randonnĂ©e un peu sportive avec de beaux panoramas dans le sud de l’Alsace, ne cherchez plus: j’ai ce qu’il vous faut avec cette randonnĂ©e au dĂ©part de Wolschwiller, dans le Sundgau. Cette boucle de 11km, avec 400m de dĂ©nivelĂ©, vous emmĂšnera au Raemelsberg, oĂč se trouve le plus haut sommet du Jura alsacien. 

Cette randonnĂ©e est un coup de coeur Ă  la fois car je l’ai trouvĂ©e dĂ©paysante (les roches calcaires typiques du Jura sont trĂšs diffĂ©rentes du grĂšs des Vosges) et car elle permet d’avoir de magnifiques points de vue, tant sur le cĂŽtĂ© alsacien que sur le cĂŽtĂ© suisse! J’ai aussi bien aimĂ© le fait de faire une petite incursion en Suisse, cela ajoute au cĂŽtĂ© dĂ©paysant de la balade.

MontĂ©e dans la forĂȘt de Wolschwiller

Au dĂ©part de Wolschwiller, le circuit de la randonnĂ©e quitte rapidement le village pour atteindre la rĂ©serve biologique forestiĂšre oĂč des hiboux Grand Duc ont Ă©tĂ© rĂ©introduits dans les annĂ©es 70 et qui abrite une grande variĂ©tĂ© d’oiseaux, mais aussi des lynx et des chats forestiers! Incroyable, non? C’est lĂ  que la promenade va ĂȘtre la plus dure puisqu’on monte en direction de la crĂȘte. Mais bon, une vue ça se mĂ©rite, n’est ce pas?

La chaĂźne du Raemel, frontiĂšre entre France et Suisse

Une fois arrivĂ© en haut, on remarque rapidement de grosses bornes, qui sont en fait des bornes frontiĂšres marquant la limite entre la France et la Suisse. C’est aussi pourquoi ce chemin est appelĂ© le sentier des douaniers ou des contrebandiers… On peut imaginer que des marchandises ont pu passer la frontiĂšre Ă  cet endroit en toute discrĂ©tion!

A partir de lĂ , je parie que vous vous arrĂȘterez toutes les 2 minutes pour admirer la vue, surtout cĂŽtĂ© suisse car c’est le plus dĂ©gagĂ©. Les panoramas sur les environs sont juste magnifiques et cela vaut le coup de faire des pauses pour prendre le temps de les admirer!

Le Raemelspitz, point culminant du Jura alsacien

En marchant sur le chemin de crĂȘte, on arrive au Raemelspitz, point culminant du Sundgau et du Jura alsacien du haut de ses 832m d’altitude. Ok, ce n’est pas super haut, mais la vue est pourtant dingue puisqu’on peut admirer les Vosges cĂŽtĂ© Français, le Jura cĂŽtĂ© Suisse, la ForĂȘt Noire cĂŽtĂ© allemand et mĂȘme, par temps clair, les Alpes suisses avec notamment le cĂ©lĂšbre sommet de la Jungfrau.

Si vous voulez prendre encore davantage de hauteur, vous pouvez monter sur la tour de bĂ©ton installĂ©e par les Suisses sur le Raemelspitz avant la PremiĂšre Guerre mondiale dans le but de surveiller les alentours. On y monte par des Ă©chelles, il ne faut pas avoir le vertige… Je ne suis montĂ©e qu’Ă  la premiĂšre plateforme, je n’ai pas eu le courage de continuer d’autant que la vue me donnait dĂ©jĂ  pleinement satisfaction 😉

Une Ă©tonnante sculpture sur la Rittimatte

En continuant en direction du village de Burg-im-Leimental, en Suisse, on passe par la Rittimatte, une vaste clairiĂšre oĂč se trouve une Ă©tonnante sculpture. On penserait Ă  un fromage au premier abord mais ne vous y trompez pas, il s’agit… d’un cachet de LSD! Oui, je ne plaisante pas! Celle-ci a en effet Ă©tĂ© installĂ©e en l’hommage d’Albert Hofmann, chimiste originaire de Burg ayant dĂ©couvert le LSD. Vraiment Ă©tonnant!

ChĂąteau de Burg

On arrive ensuite rapidement au village de Burg, en Suisse. (Encore) une surprise vous y attend: un trĂšs beau chĂąteau semble tout Ă  coup surgir de nulle part! Il ne reste ensuite qu’Ă  traverser le village puis reprendre un chemin en forĂȘt pour revenir au point de dĂ©part.

J’ai aimĂ©

  • Panoramas magnifiques
  • CĂŽtĂ© dĂ©paysant du Jura alsacien
  • Petit passage en Suisse
  • Un peu sportif

J’ai moins aimĂ©

  • Rien! 

Mes photos de la randonnée au Raemelsberg

Infos pratiques

Itinéraire

Cette idĂ©e de randonnĂ©e fait partie des circuits pĂ©destres du Sundgau. Retrouvez le tracĂ© directement sur le site de l’Office de Tourisme (oĂč vous pouvez aussi acheter le topoguide papier rassemblant 17 circuits)

Départ et arrivée

Le dĂ©part et l’arrivĂ©e se font devant la mairie de Wolschwiller.

Caractéristiques

  • Distance: 11km
  • DĂ©nivelĂ© positif: environ 400m
  • DurĂ©e: 3h30 environ

Une petite faim?

Dans le village voisin de Lutter, l’Auberge Paysanne est une bonne adresse! 

AccĂšs

En voiture

Wolschwiller se situe Ă :

  • 53km de Mulhouse (environ 45 minutes)
  • 82km de Colmar (environ 1h)
  • 153km de Strasbourg (environ 1h45)
En transports en commun

Ce n’est pas possible :-/

Balade Ă  la grotte des Nains Ă  Ferrette

rochers-grotte-nains-ferrette

La grotte des Nains est, avec le chĂąteau de Ferrette, l’un des incontournables d’une dĂ©couverte du Sundgau et du Jura alsacien. On y accĂšde facilement mais le lieu est spectaculaire et mĂ©rite vraiment le dĂ©tour! J’y suis dĂ©jĂ  allĂ©e plusieurs fois et c’est un lieu que j’adore et vous recommande vivement.

LĂ©gende des Nains de Ferrette

La grotte des Nains ne s’appelle pas ainsi parce que des nains de jardin y trĂŽnent dĂ©sormais! Son nom est liĂ© Ă  une lĂ©gende du Sundgau, dont voici une version extraite de la Revue d’Alsace publiĂ©e en 1851:

“Il y avait un temps oĂč la Caverne des Loups (Wolfshöhle), situĂ©e Ă  quelque distance de Ferrette et enfoncĂ©e dans les rochers de la HeidenflĂŒe, Ă©tait habitĂ©e par une peuplade de nains.

Ils y avaient des chambrettes taillĂ©es dans le cristal de roche et tous les meubles Ă©taient d’argent. Chacune de ces chambrettes Ă©tait occupĂ©e par un couple de nains, homme et femme. Tous ceux qui les avaient vus Ă©taient Ă©merveillĂ©s de la beautĂ© de leurs traits et surtout de l’éclat particulier de leurs yeux qui brillaient comme des Ă©toiles. Ils n’avaient point d’enfants et jouissaient d’une jeunesse Ă©ternelle. Souvent ils prenaient plaisir Ă  descendre dans la vallĂ©e et Ă  entrer dans les habitations dispersĂ©es çà et lĂ  sur les flancs de la montagne, et leurs voix douces et mĂ©lodieuses cherchaient Ă  imiter le langage des pĂątres et des laboureurs qu’ils venaient visiter.

C’était surtout au temps de la moisson qu’on les voyait sortir en foule de leurs riches demeures souterraines. ArmĂ©s de leurs faucilles, ils venaient se placer au milieu des paysans, que leur prĂ©sence remplissait de joie et d’espĂ©rance. Aussi ceux-ci se montraient-ils plein de reconnaissance envers les nains et ne manquaient-ils pas de les convier Ă  leurs rustiques festins et Ă  leur servir tout ce que cuisine et cave pouvaient fournir d’excellent.

Une chose cependant paraissait Ă©trange aux hommes, c’étaient les longues robes que portaient les nains et qui empĂȘchaient les curieux d’en voir les pieds. Quelques jeunes filles de la vallĂ©e ne pouvant rĂ©primer plus longtemps l’envie de savoir quelle forme avaient ce pieds, rĂ©solurent un jour de surprendre le mystĂšre des nains.

Elles se rendirent donc, au lever du soleil, Ă  la Caverne des Loups et, aprĂšs avoir couvert de sable le plateau de pierre qui se trouvait Ă  son entrĂ©e, elles se cachĂšrent dans les broussailles, pensant que lorsque les nains feraient leur promenade matinale dans la forĂȘt pour y boire les gouttes de la fraĂźche rosĂ©e et sucer le doux miel renfermĂ© dans le calice des fleurs, leurs pieds ne manqueraient pas de laisser des traces dans le sable.

DĂšs que le soleil jeta ses premiers rayons sur les rochers de la HeidenflĂŒe, les nains parurent Ă  l’entrĂ©e de la grotte, et ne se doutant nullement de la malice des paysannes que la curiositĂ© avait rendues si ingrates, ils traversĂšrent le plateau pour descendre dans la forĂȘt.
Mais Ă  peine les jeunes filles eurent-elles aperçu que les nains laissant dans le sable des traces de pieds-de-chĂšvres, qu’elles partirent d’un grand Ă©clat de rire.

Les nains se retournĂšrent tout Ă©tonnĂ©s, et se voyant trahis, ils se retirĂšrent dans leur caverne pour n’en plus jamais sortir.”

Les rochers calcaires de la Grotte des Nains

En arrivant sur place, on peut ĂȘtre Ă©tonnĂ© de la petite taille de la grotte des Nains, qui n’a rien de spectaculaire: une fente s’ouvrant dans la paroi rocheuse, dans laquelle on trouve des nains de jardins (!) .

Mais on vient Ă  la grotte des nains pour la grotte, mais aussi (et surtout je dirais!) pour les paysages spectaculaires qui l’entourent. D’immenses roches calcaires, typiques du Jura alsacien et qui changent totalement du grĂšs des Vosges que l’on connait bien en Alsace, forment une gorge d’environ 35 mĂštres de haut appelĂ©e Erdwibalaschlucht (le dĂ©filĂ© des petites femmes de la terre). Celle-ci s’est formĂ©e par le travail de l’eau dans le calcaire karstique.

Au dessus de la gorge, on peut accĂ©der au Plateau des Nains, aussi appelĂ© Erdwibalafelsen (Roche aux FĂ©es), qui offre un beau panorama sur la vallĂ©e de l’Ill et les villages de Bouxwiller et Werentzhouse.

Pour les amateurs d’escalade, c’est aussi un spot de prĂ©dilection!

Balades en famille ou randonnée, au choix!

Pour découvrir la Grotte des Nains, vous pouvez choisir entre différentes balades de durées variables:

  • le plus court (adaptĂ© aux poussettes tous terrains): se garer sur le parking de la Keucht situĂ© en forĂȘt. Prendre la direction de Sondersdorf et, un peu avant la sortie du village, emprunter sur votre gauche le chemin forestier indiquĂ© par un panneau en bois “Sentier des Nains”. Poursuivre jusqu’au parking situĂ© quelques centaines de mĂštres plus loin. A partir du parking, compter 15-20min de marche.
  • la petite balade: se garer sur le parking de la CommunautĂ© de Communes Ă  Ferrette (3A route de Lucelle) et emprunter le sentier losange rouge en longeant la route en direction de Sondersdorf. Compter 30 Ă  35 min pour accĂ©der Ă  la grotte (1,8km).
  • la randonnĂ©e: vous pouvez faire une trĂšs jolie boucle au dĂ©part du village de Ferrette pour dĂ©couvrir la Grotte des Nains, le chĂąteau de Ferrette mais aussi de beaux points de vue comme le Heindenfluh (mon favori!). Retrouvez les infos ici. 

J’ai aimĂ©

  • Grotte insolite
  • Immenses roches calcaires
  • TrĂšs dĂ©paysant pour l’Alsace!

J’ai moins aimĂ©

  • Rien!

Mes photos de la grotte des Nains Ă  Ferrette

Infos pratiques

AccĂšs

En voiture

Ferrette se trouve Ă :

  • 55 km de Mulhouse (50 minutes environ)
  • 83 km de Colmar (1h10 minutes environ)
  • 157 km de Strasbourg (1h50 environ)
En transports en commun

Vous pouvez calculer votre itinéraire sur Fluo Grand Est.

Rando itinĂ©rante – Circuit des 3 ChĂąteaux du Jura alsacien

vue-heindelfluh

J’ai testĂ© le Circuit des 3 ChĂąteaux du Jura alsacien, un parcours de randonnĂ©e en boucle qui dure 4 jours et permet d’explorer ce territoire du Sundgau, au sud de l’Alsace. Le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas Ă©tĂ© déçue: c’est une superbe randonnĂ©e Ă  faire en Alsace!

4 jours de randonnée en boucle

Le circuit des 3 chĂąteaux du Jura alsacien fait 85km, avec environ 2 750m de dĂ©nivelĂ© positif. Il est donc plutĂŽt rĂ©servĂ© Ă  de bons marcheurs, mais il est aussi possible de couper un peu l’itinĂ©raire si cela vous semble trop mais que vous souhaitez tout de mĂȘme y randonner quelques jours. L’itinĂ©raire forme une boucle, ce qui permet de rejoindre son point de dĂ©part (et donc Ă©ventuellement sa voiture) facilement. Mais, bonne nouvelle, le dĂ©part et l’arrivĂ©e de la randonnĂ©e sont aussi accessibles en transports en commun grĂące au tram bĂąlois desservant Leymen. Vraiment pratique!

Les paysages offerts par la randonnĂ©e sont variĂ©s: on passe des prairies et collines du Sundgau Ă  une atmosphĂšre nettement plus montagnarde dans le Jura alsacien, avec des roches, du dĂ©nivelĂ© et de belles lignes de crĂȘtes! Il y a aussi, comme le nom de la rando l’indique, de beaux chĂąteaux Ă  admirer en cours de route: les chĂąteaux de Ferrette, du Morimont et du Landskron sont en ruines, certes, mais ils sont tout de mĂȘme magnifiques et offrent des panoramas incroyables sur les environs.

De plus, j’ai bien aimĂ© le fait de longer la frontiĂšre suisse et mĂȘme d’y faire une petite incursion, c’est amusant. C’est l’un des gros points forts de cette randonnĂ©e Ă  mon avis: elle offre une belle variĂ©tĂ© de paysages et d’ambiances, on ne souffre vraiment pas de monotonie!

Une organisation facile

Cette randonnĂ©e est facile Ă  organiser. Vous devrez contacter les trois hĂŽtels un par un, certes, mais les hĂ©bergements proposent des tarifs spĂ©ciaux aux randonneurs et offrent une multitude de services. Il est ainsi possible de rĂ©server sa nuit et son petit dĂ©jeuner, mais aussi une demi-pension, le pique-nique du lendemain, et mĂȘme le transport des bagages! Il faut avouer que c’est trĂšs agrĂ©able pour randonner avec seulement son petit sac pour la journĂ©e! J’ai testĂ© et adorĂ© 🙂

Alors, tenté?

Pour davantage d’informations, retrouvez mon article dĂ©taillé sur mes 4 jours de randonnĂ©e dans le Jura alsacien sur mon blog Carnet d’escapades. DifficultĂ©s, Ă©tapes, hĂ©bergements… Je vous donne toutes les infos pour prĂ©parer votre rando! Consultez bien sĂ»r Ă©galement le site de l’Office de Tourisme du Sundgau, oĂč vous retrouverez toutes les infos pratiques ainsi que la trace GPX.

J’ai aimĂ©

  • VariĂ©tĂ© des paysages
  • RandonnĂ©e dĂ©paysante et peu connue en Alsace
  • Transport possible des bagages
  • Accueil sympathique des hĂ©bergeurs

J’ai moins aimĂ©

  • Rien!

Mes photos du Circuit des 3 chĂąteaux du Jura alsacien

Infos pratiques

Itinéraire

Retrouvez les infos pratiques ainsi que la trace GPX sur le site de l’Office de Tourisme du Sundgau. Consultez aussi mon article dĂ©taillé sur mes 4 jours de randonnĂ©e dans le Jura alsacien sur mon autre blog Carnet d’escapades.

Départ et arrivée

Le dĂ©part et l’arrivĂ©e se font Ă  Leymen (mais il est possible de partir d’ailleurs).

Caractéristiques

  • DurĂ©e: 4 jours
  • Distance: 80/85km
  • DĂ©nivelĂ© positif: 2 750m

AccĂšs

En voiture

Leymen se situe Ă :

  • 48km de Mulhouse (environ 45 minutes)
  • 75km de Colmar (environ 1h)
  • 145 km de Strasbourg (environ 1h40)
En transports en commun

Vous pouvez accéder à Leymen en tram depuis la gare de Bùle. Vous pouvez calculer votre itinéraire sur Fluo Grand Est.

Randonnée de Leymen à Mariastein

vue-chateau-landskron

Je vous emmĂšne pour une balade en famille, de Leymen Ă  Mariastein, entre Alsace et Suisse, Ă  15 kms de Saint-Louis et de BĂąle, qui a su combler autant mon envie d’air pur que ma curiositĂ© ! Le Sundgau est truffĂ© de petits trĂ©sors peu connus du grand public. Leymen ne dĂ©roge par Ă  la rĂšgle, en particulier lorsque le village est associĂ© dans un itinĂ©raire Ă  sa voisine dans le canton de Soleure, Mariastein. La randonnĂ©e dĂ©bute Ă  Leymen, prĂšs d’une petite chapelle, sur le mĂȘme chemin que le sentier autour du chĂąteau du Landskron.

C’est parti !

On passe d’abord devant une ancienne carriĂšre interdite au public mais qui est impressionnante, mĂȘme vue de loin. Ensuite, on commence la (douce) montĂ©e vers le chĂąteau. AprĂšs ĂȘtre passĂ©s Ă  l’orĂ©e de la forĂȘt, on longe un prĂ© oĂč se dessine la tour du Landskron, et on passe par un hameau pour continuer notre montĂ©e qui s’intensifie un (tout petit) peu. Ici, les maisons sont charmantes, avec des airs de rĂ©sidences secondaires ! Mais c’est la cabane perchĂ©e, au milieu des prĂ©s, qui a le plus attirĂ© l’oeil des loulous. Evidemment !

Le chĂąteau du Landskron et son histoire fascinante

Nous arrivons enfin au chĂąteau, labellisĂ© monument historique. Pour les fans d’histoire, la sienne est trĂšs intĂ©ressante : prenez votre temps pour lire les panneaux dans chaque partie du chĂąteau avec des dates, des anecdotes, un plan d’ensemble
 Vous pouvez aussi flasher les QR-Codes ! Les ruines, trĂšs bien entretenues par l’association franco-suisse Pro-Landskron, datent du 13e siĂšcle au 18e siĂšcle. Le chĂąteau a servi d’habitat Ă  la noblesse bĂąloise, est passĂ© par de nombreuses mains pour finir en tant que forteresse et prison du cĂŽtĂ© français. Un certain Vauban y a d’ailleurs laissĂ© sa patte. On y dit aussi qu’un ancien noble de la Nouvelle-OrlĂ©ans, arrivĂ© Ă  la cour de Versailles, aurait Ă©tĂ© trop pressant avec une jeune Dame, cause de son emprisonnement pendant 21 ans (gloups), jusqu’à la RĂ©volution. Le Landskron sera pillĂ© et bombardĂ© par la population suite aux invasions napolĂ©oniennes au dĂ©but du 19e siĂšcle.

Ici, les visiteurs se posent un peu partout. Il y a beaucoup de terrasses naturelles qui se prĂȘtent super bien Ă  un goĂ»ter ou un pique-nique. On s’y promĂšne en sĂ©curitĂ© (en gardant un oeil sur les enfants), mĂȘme si un passage vous rĂ©serve son lot d’adrĂ©naline : les escaliers en mĂ©tal et en colimaçon qui vous emmĂšnent en haut de la tour, elle-mĂȘme sur un rocher. La vue est magnifique, on y voit vraiment tous les alentours et particuliĂšrement la campagne suisse et la grande ville voisine : BĂąle.

Mariastein et sa chapelle de roche unique !

Et c’est reparti ! A la descente du chĂąteau, on traverse la frontiĂšre avec la Suisse sans s’en apercevoir. La vue est toujours aussi belle et les maisons, souvent d’anciennes fermes, sont trĂšs joliment rĂ©novĂ©es. De l’autre cĂŽtĂ© de la colline, on aperçoit enfin Mariastein, ses vignes et son Kloster (monastĂšre), ou “Abbaye de Notre-Dame-de-la-Pierre” en français. L’histoire dit qu’une famille construisit une chapelle dans la pierre consacrĂ©e Ă  Marie au 15e siĂšcle, pour lui rendre hommage aprĂšs qu’elle ait sauvĂ© leur fils vacher de la mort. Un autre miracle se serait produit avec un chevalier quelques dĂ©cennies plus tard. La lĂ©gende Ă©tait nĂ©e. Le lieu fait aujourd’hui l’objet de nombreux pĂšlerinages, en quĂȘte d’un miracle.

En attestent, lorsque l’on entre dans ce lieu sacrĂ©, les centaines de plaques de remerciements, dans toutes les langues, qui couvrent les couloirs menant Ă  la chapelle sacrĂ©e. Je l’ai trouvĂ©e magnifique ! Je n’en avais jamais vu une pareille : elle est intĂ©grĂ©e au monastĂšre mais nichĂ©e dans la roche, avec une dĂ©coration faite de bois foncĂ© et de dorures, un autel tout en pierre, une superbe statue de Marie et un trĂšs bel orgue. Le site abrite la communautĂ© des Moines bĂ©nĂ©dictins suisses et plusieurs autres chapelles.

C’est la fin de la balade


AprĂšs notre visite dans cette chapelle hors du temps, nous sommes repartis dans la campagne suisse, entre champs et forĂȘt, puis repassĂ©s du cĂŽtĂ© français (Ă  noter que la frontiĂšre ici n’est signalĂ©e que par un panneau “douane”. MĂȘme pas de pointillĂ©s au sol, j’étais déçue 😉 ). Dans la forĂȘt, une “surprise” nous attend : une cabane complĂštement perdue (2e moment d’adrĂ©naline de la journĂ©e !). On va vite voir Ă  quoi ressemble cette petite maison, parce que le gros rocher juste derriĂšre est surmontĂ© des ruines de l’ancien chĂąteau du Waldeck, dĂ©truit au 14e siĂšcle, et puis on file rapidement.

Sur la route, le soleil se couche et on fait une derniùre rencontre, celle d’un arbre au tronc tortueux
 On dirait qu’il sort tout droit de l’univers de Harry Potter, non ?

Pour cette chouette randonnĂ©e, comptez 3 bonnes heures, le temps de vous arrĂȘter au chĂąteau et au Kloster, mĂȘme encore un peu plus avec l’option pique-nique. Bref, une chouette balade, tout public, qui allie aventure Ă  hauteur d’enfant, nature et culture !

J’ai aimĂ©

  • La longueur de la balade adaptĂ©e pour tous
  • Les arrĂȘts “culture” sur le parcours, pour toute la famille
  • DĂ©couvrir des ruines de chĂąteau et une chapelle unique dans la mĂȘme balade
  • L’itinĂ©raire binational

J’ai moins aimĂ©

  • Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’explorer toutes les facettes de Mariastein, parce que, sinon, nous aurions dĂ» traverser la forĂȘt dans la pĂ©nombre


Mes photos de la rando de Leymen Ă  Marienstein

Infos pratiques

Itinéraire

Vous trouverez sur Visorando le parcours de la randonnée.

Départ et arrivée

Chapelle Ă  Leymen, Rue du Landskron

Caractéristiques

  • Distance : 6,6 km
  • DĂ©nivelĂ© positif : 217mĂštres
  • DurĂ©e : 3h

AccĂšs

En voiture

Il faut compter:

  • 47 km de Mulhouse (environ 45 minutes)
  • 75 km de Colmar (environ 1 heure)
  • 147 km de Strasbourg (environ 1 heure 40)
En transports en commun

Pas Ă©vident mais vous pouvez toujours regarder sur sur Fluo.

LaurĂšne

LaurĂšne

LaurÚne est la créatrice du blog Mon week-end en Alsace. Bretonne installée en Alsace depuis 2014, elle est tombée amoureuse de sa région d'adoption au point de lui dédier un blog et d'acheter avec son mari une maison alsacienne dans un village du Kochersberg, prÚs de Strasbourg. A pied, à vélo, sur ses chevaux ou au volant de sa voiture, elle aime partir explorer les moindres recoins de l'Alsace pour dénicher de bonnes adresses à partager sur le blog.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ARTICLES SIMILAIRES

Newsletter

On reste en contact ?

Tenez-vous au courant des derniers bons plans testés par la Team Mon week-end en Alsace en vous abonnant à la newsletter! Elle est envoyée une fois par mois.