L'Alsace possède d'anciennes mines d'argent. Celles-ci sont situées dans la vallée de Sainte-Marie aux Mines, surnommé le "Val d'Argent". On ne trouve plus d'argent dans ces mines qui ont été exploitées au 16e siècle, mais il est possible de partir à la découverte des anciennes galeries creusées dans les mines en visitant le Parc tellure ou en participant à une visite guidée organisée par l'ASEPAM.

Avatar
Vincent
Alsacien jusqu’au bout des ongles, Vincent aime parcourir sa région à la recherche de nouveaux spots photo à pied, à vélo ou en voiture s’il le faut! Amateur de grands espaces, il n’a pourtant rien contre de petites pauses culturelles et gourmandes de temps en temps.

Quelle visite de mine choisir?

Voici une question qui m’est été posée. En fait, tout dépend de ce que vous recherchez! Voici mes recommandations:

  • Envie de découvrir une mine authentique et son histoire? Optez pour une visite de l’ASEPAM (nettement plus sympa que la visite standard proposée à Tellure)
  • Envie de découvrir une mine mais en ayant un côté plus ludique voir une pointe d’aventure? Optez pour une visite spéléo ou de la via ferrata au Parc Tellure

1. Parc Tellure, le parc minier d’Alsace

Le Parc Tellure est situé à Sainte-Marie-aux-Mines, dans le Val d’Argent. Cette vallée alsacienne comporte des anciennes mines d’argent qui ont été exploitées entre le 16e et le début du 20e siècle.  Le Parc Tellure permet d’accéder à l’ancienne mine de Saint-Jean Engelsbourg, la plus grande cavité souterraine du Massif des Vosges creusée par la main de l’homme, et de découvrir ce pan d’histoire de manière ludique. Au delà de la visite classique qui est proposée, le parc propose en effet des visites spéléologiques, une via ferrata souterraine, un escape game ainsi que de nombreuses animations ponctuelles. Il y a vraiment de quoi faire!

  • En apprendre davantage sur l’organisation d’une mine, les minéraux et la vie des mineurs
  • S’initier à la spéléo ou à la via ferrata dans un endroit insolite
  • Vaste choix d’activités différentes
  • Rien!

Visite classique ou spéléo de l’ancienne mine d’argent de Saint-Jean Engelsbourg

Le Parc Tellure comprend tout d’abord un espace muséographique (la Cité de la Mine), qui est plutôt bien fait. On y apprend plein de choses sur l’organisation d’une mine et la vie des mineurs de manière assez ludique. Comptez environ 1h pour visiter cet espace.

Il est ensuite possible de visiter l’ancienne mine d’argent. Je le précise tout de suite, on ne trouve plus du tout d’argent dans la mine, il a bien sûr été entièrement retiré lors de son exploitation. 😉 Cela n’empêche pas la visite d’être spectaculaire: imaginez-vous en train de marcher dans les entrailles de la terre, dans une immense grotte aux galeries creusées par la main de l’homme.

Pour la visite de la mine, plusieurs options s’offrent à vous: une visite standard, qui ne présente aucune difficulté particulière, et une visite spéléo, plus sportive et permettant de s’initier à la spéléologie dans la mine. Si vous hésitez, je vous conseille vraiment de prendre la seconde option, qui permet de découvrir la mine de façon plus active et avec davantage de sensations fortes.

Dans tous les cas, l’équipement vous est fourni: casque, lampe frontale et ciré pour la visite classique, combinaison, bottes, casque et baudrier pour les visites spéléo. Il faut juste prévoir de votre côté des vêtements chauds et souples ainsi que des chaussures fermées puisqu’il fait 10 degrés seulement sous terre!

Différents parcours de spéléologie minière sont proposés, qui sont ainsi adaptés à tous types de public: enfants, débutants, confirmés…Vous pourrez ainsi passer entre 1h30 et 6h dans la mine!

Pour ma part, j’ai testé la visite “Grande colonne”, durant 2h et permettant d’expérimenter plusieurs activités différentes tout en étant accessible aux débutants.  J’ai beaucoup apprécié la ce parcours! En compagnie d’un guide breveté, j’ai pu découvrir la mine, passer dans des endroits étroits, monter en haut d’une longue échelle, faire de la tyrolienne entre deux parois, faire une descente en rappel de 20m… C’était vraiment amusant tout en étant passionnant!

Via Ferrata souterraine dans le Massif des Vosges

Le Parc Tellure propose également une via ferrata souterraine, dont nous vous parlons en détail ci-dessous.

Escape game souterrain

En plus de toutes ces visites, Tellure propose aux petits et grands de participer à un escape game souterrain. Encore une idée insolite! Les escape games sont de plus en plus populaires mais rares sont ceux pouvant se targuer d’avoir comme cadre un lieu aussi atypique qu’une ancienne mine! Deux escape games différents sont proposés: l’expédition 52, qui dure 1h et peut être fait à partir de 10 ans et l’expédition des mini-trolls, qui dure 45 minutes et a été conçue pour les enfants entre 5 et 12 ans.

2. Visite guidée d’une mine avec l’ASEPAM

Voici un autre type de visite de mine organisée par l’ASEPAM (Association Spéléologique pour l’Etude et la Protection des Anciennes Mines), qui propose la visite de 3 mines différentes: la mine Saint-Louis Eisenthür, Gabe Gottes et Saint-Barthélémy (seulement en été pour celle-ci). Les temps de visite varient de 30 minutes à 3h en fonction des lieux.

  • Visite guidée passionnante pour toute la famille
  • Mine exploitée au 16e siècle uniquement: on la voit telle qu’elle était!
  • Le fait que l’ASEPAM ait des scientifiques faisant des recherches apporte un éclairage très intéressant aux visites
  • Rien!

Visite randonnée d’une mine d’argent

J’ai pour ma part choisi de découvrir la mine Saint-Louis lors d’une “visite rando” de 3h. Qu’est ce qu’une visite rando? Tout simplement une visite de la mine comprenant au préalable une petite marche d’approche. Très sympa pour avoir l’impression de suivre les pas des mineurs du 16e siècle!  L’exploitation de la mine Saint-Louis  a eu lieu a cette époque, et seulement à celle-ci. Cela signifie que tout le travail réalisé à l’intérieur a été fait manuellement, sans l’aide de machines ou d’explosifs… Un travail de titan que la visite permet d’apprécier pleinement.

Après nous être retrouvés au Centre du Patrimoine Minier, nous prenons la voiture pour 5/10 minutes pour rejoindre notre point de départ. Nous démarrons ensuite la marche d’approche dans la forêt tandis que notre guide nous parle de la vie des mineurs à l’époque. Très intéressant, d’autant que cette vie est assez différente de la vie des mineurs de charbon que nous avons tous plus ou moins en tête. Après une montée dans la forêt, nous voici à l’entrée de la mine Saint-Louis. Il est temps de s’équiper des bottes, ciré et casque qui nous sont prêtés.

Découverte de la Mine Saint-Louis

Commence ensuite l’exploration de la mine. Il est impressionnant de passer dans ces galeries étroites entièrement taillées à la main…A raison de 5cm par jour et par mineur environ! Notre guide nous apprend là encore beaucoup de choses sur le travail des mineurs et l’exploitation de la mine. Deux machines en bois ont même été reconstituées par l’association pour permettre aux visiteurs de mieux visualiser l’organisation de la mine. Même s’il faut régulièrement se pencher pour éviter de se cogner la tête, la visite n’a rien de difficile: c’est comme marcher dans un couloir étroit! Il y a uniquement deux petits passages où il faut se glisser dans un trou mais ce n’est pas compliqué. Après 1h à déambuler dans les galeries, nous sommes de retour à l’air libre. Reste à enlever notre équipement et à faire le chemin du retour. C’était une excellente visite!

3. Via Ferrata souterraine dans les galeries du Parc Tellure

Voici un focus sur une activité insolite proposée par Tellure: une via ferrata souterraine. En complément de la découverte du centre d’interprétation et des visites classiques de l’ancienne mine d’argent, Tellure propose en effet des visites plus “immersives” (et c’est le moins qu’on puisse dire) comme les parcours de Via Ferrata souterraine de différents niveaux. Ceux-ci empruntent les tracés des anciennes galeries et vous permettront de prendre conscience, dans une certaine mesure, des conditions dans lesquelles travaillaient les mineurs du 16ème siècle.

  • le parcours assez complet
  • l’accueil du guide Pascal et le matériel
  • l’ambiance qui règne sous terre, plutôt impressionnante
  • le télescopage de plusieurs groupes dans les galeries occasionnant des petites attentes

Plus concrètement il s’agit d’une partie des anciennes mines qui a été aménagée avec des échelles, des marches et sécurisés par des câbles. J’opte pour le parcours niveau découverte de 2h (un parcours de niveau plus sportif de 3h est également disponible). Après s’être équipé (combinaison intégrale, baudrier, casque avec lampe frontale et bottes. Vous verrez que tout l’équipement est nécessaire), Pascal, mon guide spéléo diplômé, me donne un premier conseil : bien ouvrir les yeux pour ne rien rater et s’imprégner de l’ambiance du lieu. Après quelques dizaines de mètres de marche (qui nous permettent de nous acclimater à la température d’environ 10° toute l’année, d’où la nécessité d’emmener des vêtements chaud même s’il fait 30° dehors) dans une galerie moderne, Pascal nous donne les recommandations de sécurité : bien accrocher les longes et bien laisser de l’espace entre les participants. Après quelques explication historiques et géologiques, nous sommes partis !

Des sensations fortes dans la mine d’argent de Sainte-Marie aux Mines

Une première petite section horizontale histoire de se mettre en jambe et on attaque une verticalité ! On prend vite les bonnes habitude et l’on se surprend à observer autour de nous (oxydes, petites stalactites,…). Pascal nous explique que les mineurs du 16ème siècles n’évoluaient pas dans ces grandes cavités souterraines verticales car celles-ci étaient divisées en étage par des sortes d’échafaudage en bois reliés par des échelles. Tout de même, quelles conditions de travail par cette température et cette humidité ! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises car après un premier palier, le guide nous laisse avancer seuls dans une galerie “renaissance”. On se retrouve vite à l’étroit car ces galerie permet tout juste de passer, parfois il faut se baisser ou serrer les épaules pour se faufiler au travers : claustrophobes s’abstenir !

Une dimension historique: dans la mine avec un guide

Ces galeries, les plus anciennes, ont été creusées au marteau et au burin nous explique Pascal. On distingue très bien le relief des coups de burins laissées sur les parois rocheuses. C’est impressionnant de penser qu’un mineur les a réalisées 500 ans plus tôt à la sueur de son front. En travaillant une journée de 8h, il n’avançait que de quelques centimètres par jour ! Il faut dire que la roche ici est particulièrement dure (Gneiss) … Des journées de travail harassantes dans des galeries sombres et humide. En contrepartie les mineurs étaient plutôt bien payés comparativement aux autres métiers et bénéficiaient d’autres avantages (exemption d’impôts, caisse d’assistances,…). Après cette première vague d’exploitation des mines d’argent (dans la montagne appelée l’Atlenberg) qui dura jusqu’à la fin du 16ème siècle, les mineurs se sont attaqués au Neuenberg dans laquelle se trouvait du plomb argentifère dont on ne savait pas extraire l’argent auparavant.

Après divers rebondissements (perte de ma housse d’appareil photo dans un creux,…) la galerie nous emmène sur une cavité qui doit être franchie par une tyrolienne. J’avais déjà testé, mais pas dans un espace aussi réduit! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises car à peine réceptionnés Pascal nous équipe pour le rappel d’une vingtaine de mètres. La descente en rappel se déroule sans encombres tout comme le retour par les galeries modernes qui sont l’occasion de découvrir des reconstitutions d’installations, des photos d’époque et des panneaux explicatifs. Un complément de fond bienvenu pour cette visite qui a été pour l’instant plutôt sportive.