Il y a quelques semaines, dans le cadre des mes cours pour devenir Guide Conférencier, on m’a demandé de faire un dossier sur l’abbatiale Saint-Léger de Murbach, située dans la Vallée de Guebwiller. Le nom ne me disait rien et je ne comprenais pas la valeur touristique de ce lieu particulier.

Cela a clairement duré jusqu’à ce que je commence à voir des photos de l’endroit. Bien sûr, je “connaissais” l’abbaye de Murbach, car je l’avais vue d’innombrables fois sur mon feed Instagram puisqu’elle est l’une des cartes postales d’Alsace. Pourtant, au-delà des belles photos que l’on peut prendre de l’endroit, on ne connaît pas l’histoire de ce temple religieux.

Une étape de la Route Romane d’Alsace

Pour parler de cet endroit, il faut tout d’abord mentionner que cette église est un site emblématique de la Route Romane d’Alsace. Mais de quoi parle-t-on quand on parle d’Art roman ?

En bref, c’est le premier style qui rassemble les différentes techniques utilisées au début du Moyen-Âge qui est clairement chrétien et européen. Ce style est né à la fois de la prospérité matérielle et du renouveau spirituel, qui allait conduire à la construction de divers édifices religieux, tels que les bâtiments qui font aujourd’hui partie de la Route Romane.

L’art roman s’est développé en Alsace entre le XIe et le XIIIe siècle et se caractérise par l’utilisation du grès rose des Vosges.

L’abbatiale Saint-Léger de Murbach

Située dans le Bechenthal, au pied du Grand Ballon, l’abbatiale Saint Léger de Murbach est la plus ancienne abbaye bénédictine d’Alsace. On ne peut en apprécier que la partie arrière (où se trouve le chœur), car elle a été amputée de sa nef, dont l’emplacement est aujourd’hui occupé par un cimetière.

L’église actuelle date du XIIe siècle, mais au IXe siècle, ce lieu était déjà l’un des principaux centres intellectuels du monde rhénan, jusqu’à devenir l’un des plus importants lieux de pouvoir temporel en Haute-Alsace. En 1228, l’empereur Frédéric II du Saint-Empire Romain Germanique donnera à l’abbé Hugo (qui l’accompagne dans la croisade) le titre de Prince Abbé. Ce n’est pas pour rien qu’au XVIe siècle, cette abbaye était considérée comme l’une des quatre plus importantes de tout l’Empire.

Qu’est-il arrivé à la nef de l’abbaye ?

De son moment de gloire, l’abbaye a souffert de la « guerre de Trente Ans », et les moines en 1738 se sont décidés à rénover l’abbatiale dans le style de l’époque, le baroque. La construction a perdu sa nef dans cette période et, faute d’argent, les travaux furent arrêtés et les moines décidèrent de demander un transfert à Guebwiller, qu’ils obtinrent en 1759.

La visite de l’abbaye de Murbach vaut-elle le détour ?

Soyons honnête, si vous pensez être émerveillé par la visite de l’intérieur de la vieille abbatiale, vous risquez d’être déçu. Les bénédictins, en tant que groupe monastique, cherchaient à s’éloigner du luxe et à mener une vie de contemplation, alors l’intérieur du bâtiment n’offre rien d’extraordinaire. Signalons quand même que le bâtiment présente les trois types de voûtes connues et utilisées à l’époque romane… Mais je ne suis pas sûr que cela intéresse grand monde à part moi ! 😉

Donc, si vous espérez qu’à l’intérieur de ce temple vous pourrez trouver quelque chose de cool à poster sur vos réseaux sociaux, je suis désolé de vous dire que ce ne sera pas le cas, à moins que vous ne vouliez photographier le tombeau de 7 moines tués par les Magyars en 950 ou le gisant du comte Eberhard (qui a financé la construction de l’abbaye) qui ne sont pas très instagrammables.

Le vrai intérêt du lieu réside plutôt dans son aspect extérieur, et plus particulièrement la vue qu’on en a de la chapelle. Pour s’y rendre, il faut prendre le chemin de croix, à droite après le portique à l’entrée de l’abbatiale. Ce chemin de croix a été créé par les Allemands en 1872 car cet endroit était très populaire comme lieu de pèlerinage au XIXe siècle.

Personne ne semble accorder d’importance à la petite chapelle Notre-Dame-de-Lorette, qui est le lieu d’où la photo est prise à distance de l’abbatiale ! Selon moi elle mérite cependant une petite visite. Datant  de 1693 et inspirée de la « Santa Casa de Loreto » en Italie, elle révèle un intérieur original et très coloré, qui m’a personnellement beaucoup plu !

En conclusion : si vous voulez visiter un joyau architectural de l’art roman, si vous n’avez aucune attente particulière quant à l’intérieur de l’ancienne abbatiale, je vous invite à faire un détour par l’Abbaye de Murbach !

J’ai aimé

  • La vue extérieure de l’abbatiale (comme un grand nombre de visiteurs, je n’ai pas manqué de poster cette photo sur Instagram).
  • L’intérieur de la petite chapelle Notre-Dame-de-Lorette.

J’ai moins aimé

  • L’intérieur de l’abbaye est petit et offre peu à voir
  • Si vous venez de Strasbourg (comme moi) juste pour visiter ce lieu, je vous recommande de faire des recherches sur les autres activités à faire dans la région de Guebwiller (par exemple des autres églises de la Route Romane aux alentours)

Mes photos de l’abbatiale Saint-Léger de Murbach

Infos pratiques

Horaires

  • L’abbaye de Murbach est ouverte tous les jours de 9h à 18h, en visite libre (Il n’y a donc pas d’autorisation spéciale à avoir pour se rendre sur site).

Accès

En voiture
  • 109 km de Strasbourg (1h12)
  • 36 km de Colmar (40 minutes)
  • 29 km de Mulhouse (29 minutes)

Parking : Il y a un grand parking, accessible également aux bus, devant le restaurant « l’auberge de l’abbaye » (100m avant l’abbaye), à l’entrée du village de Murbach

En transports en commun

Vous pouvez calculer votre itinéraire sur Fluo Grand Est.

Vladimir

Vladimir

Vladimir vient de l'autre bout du monde, du pays lointain qu'est le Chili. Ancien étudiant en droit, il a parcouru l'Amérique du Sud de l'Équateur au détroit de Magellan. Ces voyages lui ont fait réaliser qu'il aimait découvrir de nouveaux territoires et rencontrer des gens du monde entier. C'est ainsi qu'il a fini par devenir guide touristique à Valparaiso, au Chili. Arrivé en France pour perfectionner son français par le biais d'une Licence en Langues étrangères appliquées, il a découvert l'histoire et patrimoine de l'Alsace. Il prépare actuellement un diplôme de Guide Conférencier à l'Université de Strasbourg.

2 Commentaires

  1. Sarah

    Il y a tellement de choses à découvrir en Alsace. Ça ne devient jamais ennuyeux !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Achetez votre guide sur Colmar!

guide colmar

Réservez votre visite de cave!

rue des vignerons

Publicité

Publicité

ARTICLES SIMILAIRES

Newsletter

On reste en contact ?

Tenez-vous au courant des derniers bons plans testés par la Team Mon week-end en Alsace en vous abonnant à la newsletter! Elle est envoyée une fois par mois.