rappel-tellure

Nous vous avons déjà parlé du Parc Tellure sur ce blog mais voici un focus sur une activité insolite proposée par Tellure: une via ferrata souterraine. En complément de la découverte du centre d’interprétation et des visites classiques de l’ancienne mine d’argent, Tellure propose en effet des visites plus “immersives” (et c’est le moins qu’on puisse dire) comme les parcours de Via Ferrata souterraine. Ceux-ci empruntent les tracés des anciennes galeries et vous permettront de prendre conscience, dans une certaine mesure, des conditions dans lesquelles travaillaient les mineurs du 16ème siècle.

Plus concrètement il s’agit d’une partie des anciennes mines qui a été aménagée avec des échelles, des marches et sécurisés par des câbles. J’opte pour une visite de 2h (une visite de 3h est également disponible).

Après s’être équipé (combinaison intégrale, baudrier, casque avec lampe frontale et bottes . Vous verrez que tout est nécessaire), Pascal, mon guide me donne un premier conseil : bien ouvrir les yeux pour ne rien rater et s’imprégner de l’ambiance du lieu. Après quelques dizaines de mètres de marche (qui nous permettent de nous acclimater à la température d’environ 10° toute l’année, d’où la nécessité d’emmener des vêtements chaud même s’il fait 30° dehors) dans une galerie moderne, Pascal nous donne les recommandations de sécurité : bien accrocher les longes et bien laisser de l’espace entre les participants. Après quelques explication historiques et géologiques, nous sommes partis !

Des sensations fortes et plutôt sportives

Une première petite section horizontale histoire de se mettre en jambe et on attaque une verticalité ! On prend vite les bonnes habitude et l’on se surprend à observer autour de nous (oxydes, petites stalactites,…). Pascal nous explique que les mineurs du 16ème siècles n’évoluaient pas dans ces grandes cavités verticales car celles-ci étaient divisées en étage par des sortes d’échafaudage en bois reliés  par des échelles.
Tout de même, quelles conditions de travail par cette température et cette humidité !

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises car après un premier palier, le guide nous laisse avancer seuls dans une galerie “renaissance”. On se retrouve vite à l’étroit car ces galerie permet tout juste de passer, parfois il faut se baisser ou serrer les épaules pour se faufiler au travers : claustrophobes s’abstenir !

Une dimension historique

Ces galeries, les plus anciennes, ont été creusées au marteau et au burin nous explique Pascal. On distingue très bien le relief des coups de burins laissées sur les parois. C’est impressionnant de penser qu’un mineur les a réalisées 500 ans plus tôt à la sueur de son front. En travaillant une journée de 8h, il n’avançait que de quelques centimètres par jour ! Il faut dire que la roche ici est particulièrement dure (Gneiss) …

Des journées de travail harassantes dans des galeries sombres et humide. En contrepartie les mineurs étaient plutôt bien payés comparativement aux autres métiers et bénéficiaient d’autres avantages (exemption d’impôts, caisse d’assistances,…).
Après cette première vague d’exploitation des mines d’argent (dans la montagne appelée l’Atlenberg) qui dura jusqu’à la fin du 16ème siècle, les mineurs se sont attaqués au Neuenberg dans laquelle se trouvait du plomb argentifère dont on ne savait pas extraire l’argent auparavant.

Après divers rebondissements (perte de ma housse d’appareil photo dans un creux,…) la galerie nous emmène sur une cavité qui doit être franchie par une tyrolienne. J’avais déjà testé, mais pas dans un espace aussi réduit! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises car à peine réceptionnés Pascal nous équipe pour le rappel d’une vingtaine de mètres.

La descente se déroule sans encombres tout comme le retour par les galeries modernes qui sont l’occasion de découvrir des reconstitutions d’installations, des photos d’époque et des panneaux explicatifs. Un complément de fond bienvenu pour cette visite qui a été pour l’instant plutôt sportive.

Un peu plus de deux heures sous terre et, même si la visite fut belle et intéressante l’on est contents de retrouver la lumière du centre d’interprétation.J’ai une pensée pour les mineurs qui, il y a 500 ans, en passaient 8 et ce à la lueur de la flamme… Il semblerait que l’immersion ait fonctionné !

J’ai aimé

  • le parcours assez complet
  • l’accueil du guide Pascal et le matériel
  • l’ambiance qui règne sous terre, plutôt impressionnante

J’ai moins aimé

  • le télescopage de plusieurs groupes dans les galeries occasionnant des petites attentes

Mes Photos du Parc Tellure

Infos pratiques

Tarifs et horaires

Vous trouverez ici les tarifs et horaires du Parc minier Tellure. La visite standard est gratuite pour les porteurs du Pass Alsace. Pensez à réserver si vous souhaitez faire une visite spéléo, une via ferrata ou un escape game!

Accès

En voiture

L’adresse est la suivante: Lieu-dit Tellure 68160 Sainte Marie aux Mines. Le Parc Tellure se trouve à:

  • 37 km de Colmar (environ 45 minutes)
  • 77 km de Mulhouse (environ 1h15)
  • 78 km de Strasbourg (environ 1h15)
En transports en commun

Ce n’est pas possible :(

Une petite faim?

Si vous avez faim, le Parc Tellure dispose d’un espace restauration. Je ne l’ai pas testé.

Adresse: