Après trois années de travaux de rénovation, le célèbre Musée Unterlinden de Colmar a réouvert en décembre 2015. Au programme des travaux, une restauration de l’ancien musée et l’adjonction d’un nouveau bâtiment signé par les architectes bâlois Herzog & de Meuron, agrandissant ainsi largement l’espace d’exposition. Il était temps que j’aille enfin découvrir ce nouveau musée, grandement salué à sa réouverture par la presse internationale. Et je dois dire que j’ai également été séduite, tant par l’architecture du musée Unterlinden que par les collections exposées!

Le musée est composé de deux bâtiments: le bâtiment d’origine (celui de l’ancien couvent des Dominicains d’Unterlinden datant du 13e siècle) et le bâtiment neuf venu se greffer aux anciens Bains municipaux. L’ensemble est très réussi et offre au visiteur des salles spacieuses et lumineuses. Grâce  son extension, le musée peut présenter plus de 3300 oeuvres, couvrant ainsi plus de 7000 ans d’histoire.

Le cloître gothique du couvent a été terminé en 1289. Après le départ des religieuses du couvent à la Révolution, le bâtiment fût laissé à l’abandon, puis utilisé comme caserne militaire jusqu’au milieu du 19e siècle. Plusieurs événements simultanés ont donné naissance au Musée Unterlinden de Colmar: d’abord, la création de la société Schongauer et d’un cabinet des estampes par Louis Hugot en 1847; puis la découverte en 1848 d’une mosaïque gallo-romaine à Bergheim; et enfin, le transfert des oeuvres du séquestre révolutionnaire dans l’ancien couvent des Dominicaines. Le bâtiment est ainsi sauvé de l’abandon et de la destruction et le musée ouvre ses portes en 1853.

Que voir au Musée Unterlinden de Colmar?

Le Musée Unterlinden de Colmar est principalement connu pour son art rhénan, avec des collections de peintures et de sculptures datant du 15e et 16e siècles, venant principalement des couvents et des églises de la région. Parmi ceux-ci, on trouve le retable d’Issenheim, la crucifixion de Colmar ou encore le retable de Bergheim. D’autres oeuvres acquises au cours du 20e siècle font également partie de cette collection, avec par exemple une collection d’art moderne. On y croise mêmes des artistes comme Monet, Otto Dix ou Picasso!

La visite du musée commence par l’incontournable retable d’Issenheim de Matthias Grünewald, bien mis en valeur dans l’ancienne chapelle du couvent. On poursuit par les salles se trouvant autour du superbe cloître et abritant l’archéologie, les arts du 11e au 16e siècle ainsi que les arts et traditions populaires. Il y a beaucoup de belles choses, même si j’ai trouvé l’organisation un peu confuse.

Un escalier (superbe!) et une galerie souterraine permettent ensuite d’accéder au nouveau bâtiment. La galerie abrite des salles en enfilade consacrées à l’histoire du musée, aux arts du 19e et 20e siècle et aux arts décoratifs. L’Ackerhof (nouveau bâtiment) accueille quant à lui les arts du 20e et 21e siècle, les expositions temporaires, le café Schongauer, ainsi qu’une salle dédiée aux événements, située dans l’ancienne piscine. Une belle visite!

J’ai aimé

  • Architecture du musée
  • Richesse des collections pour une petite ville comme Colmar

J’ai moins aimé

  • Organisation parfois un peu confuse

Mes photos du Musée Unterlinden

Infos pratiques

Tarifs et horaires

Vous trouverez ici les horaires et tarifs du Musée Unterlinden.

Accès

L’adresse est la suivante: place Unterlinden 68000 Colmar. Le musée est situé en plein centre-ville. Si vous êtes en voiture, je vous conseille le parking Lacarre (une partie est gratuite).

Une petite faim?

Si vous avez faim, le Café Schongauer est situé dans le musée. On y mange bien!

Adresse: Musée Unterlinden, Rue des Unterlinden, Colmar, France