morgenstreich-carnaval-bale-suisse

1h30, le réveil sonne. Ouille ça pique mais il y a une bonne raison: le Morgenstreich du Carnaval de Bâle (Basel) en Suisse! Après quelques rapides préparatifs en route direction la gare pour un départ ultra-matinal : 2h21 ! Malgré l’horaire et le monde présent dans le train, le trajet reste agréable (il faut dire que l’ambiance du carnaval commence déjà à se faire sentir).

L’arrivée en gare de Bâle est un moment inoubliable : une marée humaine déversée par les différents train à quai se dirige vers les sorties de la gare pour sillonner la ville à pied, dans un brouhaha bruyant et silencieux à la fois. Le plus surprenant dans tout ça, c’est qu’il est juste un peu plus de 3h du matin !

Il ne faut pas traîner car le Morgenstreich (défilé des lanternes) commence à 4h pile ! Nous prenons deux minutes pour acheter la Plakette (insigne broché à porter pour manifester votre  soutien à la manifestation – plusieurs niveaux de soutien de cuivre à or pour des montants allant de 10 à 100 euros ) puis filons directions le centre ville. Vous ne savez pas où aller? Pas de problèmes, suivez la foule ! Le défilé est très étendu et de nombreuses places permettent d’assister à la procession et de ne pas en manquer “une bouchée”. Une fois postés, des réglages de votre appareil photo s’imposent pour compenser le manque de lumière (en effet les flashs et autres lumières d’appoint ne sont pas autorisées sur le défilé, cela gâcherait le spectacle)

Quelques minutes avant 4h, la magie du Morgenstreich commence …

Toutes les lumières de la ville s’éteignent et plongent Bâle dans une ambiance unique. On commence à entendre au loin le son des tambours et des fifres des différentes “cliques” qui traversent la ville. Sachez apprécier ce moment à sa juste valeur (malgré le manque de sommeil) : les ruelles sombres éclairées par les lanternes (certaines peuvent être considérées comme des oeuvres d’art), les costumes et les masques hauts en couleurs, le son des fifres et des tambourins : le Morgenstreich est un spectacle rare dont il faut savourer chaque instant.

Après quelques agréables minutes à flâner dans les rue de la ville, les Bâlois se donnent rendez-vous dans les cafés pour se réchauffer autour d’un verre, déguster une soupe à la farine ou encore de la tarte à l’oignon et au fromage. C’est l’effervescence dans les bistrots de la ville et ce pour notre plus grand plaisir.

Pas le temps de savourer pour ma part puisque mon train repart peut après 6h. Contrairement à la plupart des Bâlois, je n’ai pas posé de congés aujourd’hui et je commence à le regretter. Ce que je ne regrette pas, en revanche, c’est d’avoir pu profiter de cette ambiance magique à seulement quelques dizaines de kilomètres de chez moi. Je reviendrai, c’est sûr, et je ferai en sorte d’avoir un peu plus de temps devant moi.

J’ai aimé

  • l’ambiance unique de la ville lumières éteintes
  • le trajet confortable en train
  • les couleurs des lanternes et costumes

J’ai moins aimé

  • le réveil très matinal (mais ça, c’est pas grave)

Mes photos du Morgenstreich

Infos pratiques

Dates

Le morgenstreich a lieu le lundi suivant le Mercredi des Cendres (donc le lundi 11 mars 2019, 2 mars 2020, 22 février 2021 ou encore 7 mars 2022)

Bon à savoir

Ne pas venir déguisé: seuls les participants « officiels » du carnaval le sont!

Accès

En voiture

Le carnaval de Bâle a lieu dans le centre-ville. Attention, de nombreuses rue de Bâle sont fermées à la circulation qui peut s’avérer extrêmement compliquée. Il faut compter:

  • 136 km depuis Strasbourg (1h35 environ)
  • 66 km depuis Colmar (55 min environ)
  • 40 km depuis Mulhouse (38 min environ)
En transports en commun

Je recommande fortement de prendre les trains spéciaux mis en place pour le Morgenstreich par TER Grand Est (départs en gare de Strasbourg, Sélestat, Colmar, Mulhouse).

Vous pouvez calculer votre itinéraire sur Vialsace.

Adresse: Bâle, Suisse