mausa-musee-art-urbain-street-art-neuf-brisach

Vous connaissez Neuf-Brisach ? Mais si, les fortifications Vauban classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ! Savez-vous qu’ici, au coeur de l’Alsace, dans un lieu historique hors du commun, est né le deuxième MAUSA (Musée d’Art Urbain et de Street-Art) en France ? Je vous emmène ?

Le street-art, voilà un domaine artistique qui me touche. Pourquoi ? Allez savoir… Le fait que ce soit de l’art “rebelle” à la base, qu’il soit généralement fort en couleurs ou qu’il soit souvent militant ?

En tout cas, quand j’ai appris que le MAUSA avait ouvert à Neuf-Brisach, je me devais d’y faire un passage obligé. Je ne suis pas encore très calée en Street-Art, malgré tout l’intérêt que je lui porte. Mais des noms tels que Nasty ou C215, qui faisaient partie des graffeurs à intervenir, me parlent.

Du street art pour tous les goûts !

Au MAUSA Vauban, on trouve principalement des artistes de “l’ancienne génération” qui se sont déjà fait une belle réputation. Et comme dans l’art de manière générale, il y en a pour tous les goûts : les enfants colorés de Seth dont on ne voit jamais les visages, les panneaux de métro tagués de Nasty, les messages de paix et les portraits de célébrités colorés de Pure Evil, le portrait de Vauban graffé par C215 au détour d’un couloir, le photographe Joseph Ford qui s’amuse à fondre ses personnages dans le décor en les habillant avec les mêmes couleurs et motifs, les portraits plus mélancoliques de Guy Denning… Chaque artiste a une pièce dédiée !

Mais, comme dans la rue, il y a aussi des clins d’oeil d’artistes à dénicher dans les espaces réservés aux autres graffeurs : par exemple, les enfants de Seth qui squattent plusieurs autres salles. Et grâce à certaines perspectives, on peut voir les jeux entre eux. Le petit garçon de Seth qui regarde le portrait de Jean-Paul Sartre deux salles plus loin par exemple.

Vous êtes en famille ? Ça tombe bien, il existe un jeu pour permettre aux enfants d’arpenter les salles en toute sécurité. Et oui, on peut toucher ! Nous, en tout cas, on reviendra avec eux. Sans aucun doute, ça leur plaira.

Mes coups de coeur au MAUSA Vauban

Comme c’est difficile de se décider pour l’un ou l’autre artiste ! Allez, je vous en choisis trois :

  • Pure Evil : les portraits de personnalités, les robots et les messages positifs colorés de cet artiste anglais m’ont redonné la pêche !
  • Seth : on ne voit pas les visages des enfants créés par Julien Malland, aussi chroniqueur pour les Nouveaux Explorateurs sur Canal +… Ils sont à la fois déroutants et tellement attachants…
  • Denis Meyers : l’espace de cet artiste belge est une explosion de mots et de visages qui se bousculent, seulement en noir. Il est totalement atypique grâce à la lumière noire qui se déclenche régulièrement et qui fait encore plus ressortir son oeuvre.

Je ne peux pas m’empêcher de vous parler aussi de Nasty, le Parisien (je sais, ça fait 4 !). Le panneau de la station de métro “Malakoff, Plateau de Vanves” m’a rappelé de sacrément bons souvenirs…

Un musée en évolution permanente

Ce n’est pas fini ! Régulièrement, des artistes continueront à investir des salles des remparts de Vauban à Neuf-Brisach. Depuis que nous y sommes allés se sont ajoutés Philippe Herard et le graffeur brésilien Cranio dont les indiens d’Amazonie bleus sont connus dans le monde entier. Bref, en restant connectés à la page Facebook du MAUSA, vous aurez la possibilité de voir des artistes en pleine création ! Ça mérite d’y refaire un tour, non ?

J’ai aimé

  • La variété des artistes
  • Le fait que d’autres graffeurs vont venir régulièrement intervenir dans les lieux
  • Le contraste entre le street-art et l’histoire de ce lieu historique
  • Une boutique avec déjà des articles sympas : livres, produits dérivés de Monsieur Chat…

J’ai moins aimé

  • Un peu plus d’informations serait utile : par exemple, au sujet des artistes et de leur projet. Mais il est prévu que cela s’améliore avec le temps.

Mes photos du MAUSA Vauban de Neuf-Brisach

Infos pratiques

Horaires et tarifs

Vous trouverez ici les horaires et tarifs du MAUSA.

Accès

En voiture

L’adresse est la suivante: Musée d’art urbain et de street art, 1 place de la porte de Belfort, 68600 Neuf-Brisach

  • 17 km de Colmar (environ 25 minutes)
  • 39 km de Mulhouse (environ 40 minutes)
  • 89 km de Strasbourg (environ 1 heure)
En transports en commun

Vous pouvez regarder votre itinéraire sur Vialsace.

Adresse: Place de la Porte de Belfort, Neuf-Brisach, France